les champignons

IMG_20170710_110359

Dans la nouvelle classification, les champignons n’appartiennent plus au règne végétal ; on leur attribue un règne propre : le règne fongique ( Eumycètes ou Fungi ) qui les distingue des végétaux,des animaux et des bactéries.

Les champignons composent un vaste groupe d’organismes, des milliers d’espèces, qui dans leur extraordinaire variété, présentent des caractères communs, dont celui de ne pouvoir réaliser la photosynthèse faute de chlorophylle ; ce sont des thallophytes hétérotrophes : leur adaptation consiste donc à se nourrir de matières organiquestrouvées dans le sol (débris végétaux ou animaux) et à pratiquer le parasitisme. Par ailleurs les parties dures deschampignons sont chimiquement plus proches de la chitine qui compose la carapace des insectes que de la lignine dont sont constituées les parties dures des plantes.

L’appareil végétatif des champignons, souvent invisible parce que enfoui dans l’humus, le bois ou les débris organiques, est une structure filamenteuse extrêmement ramifiée, propre à toutes les espèces. Cet ensemble defilaments ou hyphes qui absorbent les substances nutritives s’appelle le mycélium. Le mycélium est vivace et survit dans le sol certainement pendant des décennies , probablement des siècles et peut-être plus. Il joue un rôle majeur dans la décomposition des feuilles à l’automne, dont le tapis atteindrait facilement plusieurs mètres d’épaisseur sans ce processus de dégradation. Tous les champignons ne se cantonnent pas à la décomposition des feuilles. Un grand nombre d’entre eux envoient leurs hyphes jusqu’à la racine des arbres et forment un réseau dans les couches extérieures des racines les plus fines. S’y produit alors un échange de matière appelé symbiose mycorhizienne qui profite à la fois au champignon et à l’arbre et sans lequel l’arbre ne pourrait grandir. On pense que les hyphes fongiques sont capables de transférer à l’arbre des minéraux tels que des phosphates et de recevoir de l’arbre des composés qu’ils sont incapables de synthétiser, notamment des glucides.

Nous allons nous intéresser ici uniquement aux champignons supérieurs.

La partie visible d’un champignon (chapeau + pied) n’est que le sporophyte ou appareil reproducteur deschampignons. Sous le chapeau se trouvent soit des lamelles soit des tubes contenant les spores ( éléments reproducteurs) qui seront dispersées par le vent. Suivant la disposition des spores on les divise en deux grandes classes :

- les ascomycètes dont les spores sont formées à l’intérieur de cellules ou asques exemples :oïdium, pezizes,morilles, truffes.

- les basidiomycètes dont les spores sont formées sur des cellules spécialisées ou basides. exemples : bolets, cèpes, chanterelles, amanites, clavaires, clitocybes, cortinaires,russules.