les insectes

La classe des Insectes est le groupe le plus important du règne animal par le nombre des espèces : un million environ ont été nommées et décrites jusqu’à maintenant et, d’après les estimations les plus sérieuses, lesentomologistes pensent qu’il en reste au moins autant à découvrir. C’est plus que toutes les autres espèces animalesréunies. les insectes occupent presque tous les types d’habitats connus en dehors des régions polaires et des profondeurs marines. Presque 100 000 espèces d’insectes appartiennent à la faune européenne et présentent une grande variété de formes et de tailles, mais leurs caractères anatomiques présentent une uniformité remarquable.

Le corps des Insectes comprend trois parties : tête, thorax et abdomen.

LA TÊTE

La tête porte :

- une paire d’antennes, dont les deux rôles principaux sont l’olfaction et le toucher.
- des yeux composés
- beaucoup d’insectes possèdent également des yeux simplifiés, les ocelles, normalement au nombre de trois et disposés en triangle sur le sommet ou le devant de la tête ; leur rôle semble limité à la détection des variations d’intensité lumineuse.
- une bouche entourée par plusieurs appendices que l’on nomme pièces buccales : la forme de ces appendices varie énormément en fonction du régime alimentaire de l’insecte.

LE THORAX

Le thorax des insectes est composé de trois segments portant chacun une paire de pattes articulées (les Insectessont encore appelés Hexapodes). Les ailes , lorsqu’elles existent, sont portées par les deux derniers segments.Lesailes ne sont pas des appendices, mais de simples expansions, en sacs aplatis, des téguments chitinisés. Elles sont soutenues par des nervures et renferment des trachées (organes respiratoires des insectes).

L’ABDOMEN

L’abdomen des Insectes est formé typiquement de onze segments ; mais les derniers segments abdominaux sont toujours plus ou moins transformés,fusionnés ou réduits, pour constituer l’armure génitale,appareil d’accouplementet de ponte (ovipositeur). Les appendices abdominaux sont absents ou réduits à l’état de vestiges : les cerques multi-articulés insérés sur les derniers segments abdominaux de divers Insectes inférieurs.

DEVELOPPEMENT ET METAMORPHOSES

Comme tous les autres arthropodes les insectes possèdent un squelette externe non extensible, formé de chitine, qui doit être remplacé à chaque étape de croissance de l’animal (mue).

A partir de l’éclosion de l’oeuf, les Insectes subissent des transformations au cours de leur vie qui les mèneront au stade adulte (imago) : c’est ce qu’on appelle la métamorphose.

Certains Insectes subissent très peu de changements (une petite sauterelle devient une sauterelle adulte plus grande) alors que d’autres en subissent de plus importantes( ex : une chenille qui devient papillon). C’est ce qui fait la différence entre métamorphoses incomplètes ou complètes.

- métamorphoses incomplètes : insectes hémimétaboles

Les différents stades de développement des Insectes hémimétaboles sont : oeuf larve adulte

Dans une métamorphose incomplète la larve ressemble à l’adulte (sauf la taille plus petite et les ailes réduites). La larve doit muer plusieurs fois au cours de sa vie ; une fois les ailes complètement développées, il n’y a plus de mue (excepté chez les Ephémères qui muent une dernière fois)

exemples d’insectes hémimétaboles : éphémères- mantes- perce-oreilleslibellulessauterellescigales– cercopes- punaises.

- métamorphoses complètes  : insectes holométaboles

85% des Insectes subissent ces métamorphoses.

les différents stades de développement sont : oeuf larvenympheadulte.

La larve est très différente du stade adulte ; elle est appelée chenille chez les papillons, asticot chez les mouches, ou ver (ver blanc chez les hannetons) Les larves muent et grandissent ; une mouche ou un papillon ne grandissent pas. Ces larves doivent se transformer en nymphes avant d’atteindre le stade adulte. La nymphe est un stade de transformation, appelé pupe chez les mouches, chrysalide chez les papillons. Les nymphes sont immobiles et ne se nourrissent pas.

exemples d’insectes holométaboles : coléoptères (coccinelle, scarabée), diptères (mouche), lépidoptères (papillons), hyménoptères (guêpes, abeilles).

De nombreux insectes jouent un rôle déterminant dans la reproduction des plantes à fleurs, grâce à la pollinisation, dans la décomposition des matières organiques mortes du sol en matière minérale et donc dans la fertilisation des sols.