les reptiles

Les reptiles sont des vertébrés tétrapodes poïkilothermes (à sang froid dont la température varie avec celle du milieu extérieur). Les membres, toujours présents à l’état embryonnaire, sont absents chez les adultes desserpents et des orvets, qui se déplacent en rampant. L’épiderme est recouvert par une épaisse couche cornée qui se renouvelle à travers des mues périodiques. Souvent (par ex. chez les crocodiliens et les chéloniens) on trouve aussi des écailles et des boucliers cornés, soutenus par des formations osseuses. Les reptiles ont des sexes séparés et la fécondation est interne ; ils peuvent être ovipares (généralement, ils pondent les oeufs dans des trous creusés dans la terre ou dans le sable), ovovivipares, voire vivipares. Le développement est direct.

Les reptiles, qui comprennent environ 7 000 espèces, sont le plus souvent terrestres, mais il y a aussi des formes aquatiques ou amphibies, et des formes adaptées à la vie souterraine.

Les reptiles ne constituent plus une classe phylogénétique au sens de la classification moderne du règne animal ; cependant nous garderons ce terme issu de la classification classique pour regrouper :

- chéloniens (tortues)
- crocodiliens (crocodiles, alligators et caïmans, gavial)
- sauriens ou squamates (serpents et lézards)
-  rhynchocéphales (sphénodon ou hatteria)