Pulmonaire officinale (Pulmonaria officinalis)

Autres noms : Herbe aux poumons, Grande pulmonaire, Coucou bleu, Herbe cardiaque, Herbe de Jérusalem, Herbe au lait de Notre-Dame.

La Pulmonaire est une plante médicinale très présente dans la nature, surtout au mois d’avril et mai. En phytothérapie on utilise les feuilles riches en mucilage et vitamine C et les sommités fleuries.

Effets  :

Emollient, expectorant, pectoral, diaphorétique (permet d’augmenter la transpiration), anti-inflammatoire.

Indications :

toux (aiguë ou chronique), bronchite, maux de gorge, tuberculose, asthme.

Ses feuilles sont couvertes de tâches blanches, bien délimitées, évoquant les alvéoles pulmonaires pour les partisans de la médecine des signatures du Moyen Age, d’où son nom. La théorie des signatures constituait un élément important de la médecine médiévale ; forme et aspect des plantes étaient à rapprocher de leurs propriétés thérapeutiques. A cette époque, on voyait un signe de Dieu dans la forme de la plante.

Des centaines d’années plus tard, cette plante présente effectivement des effets positifs contre certaines affections respiratoires…hasard ou signe divin ! ??

Les fleurs, très mellifères attirent les bombyles, abeilles et bourdons car elles apparaissent très tôt (fin de l’hiver).

Les graines sont dispersées par les fourmis.

Plante commune en Europe, dans les bois, sur les sols riches et ombragés et autres endroits humides.


Observations par période


Janvier Fevrier Mars Avril Mai Juin Juillet Aout Septembre Octobre Novembre Decembre
0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Liste des observations


Aperçu Validée ? Espèce Lieu Date
Oui Pulmonaire officinale ESCATALENS 25 / 03 / 2015